Chapitre 6 - Activités Unité 11
Article mis en ligne le 18 décembre 2018
dernière modification le 14 janvier 2019

par F. Touihrat

 Act 1 p. 85

1. La longueur des boîtes d’allumettes ouvertes est de 40 cm (36 cm si on s’arrête avant la silhouette).

2. La longueur des boîtes d’allumette fermées est de 30 cm (26 cm).

3. La conséquence est que la silhouette s’est déplacée (elle s’est rapprochée du point fixe).

4. Ce qui a permis ce déplacement, c’est le raccourcissement de la ligne de boîtes d’allumettes, qui représente ici la contraction du muscle.

5. S’il n’y a pas d’accroche au point fixe, il n’y a pas de déplacement de la silhouette.

6. Le muscle est accroché à un point fixe (l’os) par son tendon. La contraction du muscle provoque une diminution de sa longueur. Cette contraction se produit par coulissement d’éléments du muscle. L’extrémité non fixe se rapproche de l’extrémité fixe : cela permet le mouvement. Le relâchement (-) du muscle provoque à l’inverse un éloignement de ses deux extrémités.

7. Sur le schéma du bras en extension, le triceps est contracté, et le biceps est relâché.
Sur le schéma du bras fléchi, le triceps est relâché et le biceps est contracté.

8.L’os fixe est l’os proximal (humérus). Les os mobiles sont les os distaux (ulna et radius).


 Act 2 p. 86

1. Les muscles squelettiques sont appelés ainsi car ils sont reliés au squelette (par l’intermédiaire des tendons). Ils sont également qualifiés de striés car l’observation du tissu musculaire en microscopie optique fait apparaître des striations transversales.

2.

Présence de striesFixation sur osEntoure une cavité (ou est un organe creuxContraction volontaire
Muscle squelettique + + - +
Muscle lisse - - + -
Muscle cardiaque + - + -

 Act 3 p. 87

1. On voit 8 faisceaux de fibres.

2. On voit 12 fibres musculaires.

3. Le myocyte a besoin d’énergie pour sa contraction. Or les mitochondries sont les organites qui fournissent l’énergie nécessaire au fonctionnement cellulaire. Il n’est donc pas étonnant de trouver de nombreuses mitochondries dans les myocytes.

4. Dans les autres cellules du corps humain, il y a 1 noyau par cellule. Dans les myocytes, il peut y en avoir plusieurs centaines.

5.

Nom de la celluleAssociation de fibresNom de l’organe
Neurone (axone = fibre nerveuse) Fascicule Nerf
Myocyte = fibre musculaire Faisceau Muscle

 Act. 4 p. 88

1. Structures 1, 4 et 6 : ligne Z
Structures 2, 3 et 5 : filaments fins d’actine

2. L’image A a été obtenue par MET.

3. Dans cette zone, on ne trouve que des filaments fins d’actine.

4. Dans cette zone, on trouve des filaments épais de myosine.

5. Dans cette zone, on ne trouve que des filaments épais de myosine.

6. La ligne située au centre de la région H est la ligne M.

7. Dans cette zone, on trouve des filaments fins d’actine et des filaments épais de myosine.

8. Le sarcomère est une région de la myofibrille délimitée par deux lignes Z consécutives.

9.

Coupe transversale de sarcomère - - -
Partie du sarcomère coupée Zone 1 X
Zone 2 partie H X
Zone 2 hors partie H X

10. La figure 11 présente une coupe transversale de myofibrille dans la région 2 hors partie H. Elle fait apparaître une organisation très régulière des myofilaments : un filament épais de myosine est entouré d’exactement 6 filaments fins d’actine.

11. Deux racines existent pour le terme muscle, mais elles ne sont pas interchangeables : certains mots sont construits avec la racine myo, d’autres avec la racine sarco.


 Act 5 p. 90

1. Légendes :

  1. Ligne Z
  2. Sarcomère

2. La zone H diminue (jusqu’à disparaître).

3. Le raccourcissement de la fibre musculaire est dû au raccourcissement de tous les sarcomères qui la composent.

4.

$Tcr=\frac{Trr \times Tcp}{Trp}$

avec

  • Tcr taille contractée réelle
  • Trr taille relâchée réelle : $Trr=2{,}5.10^{-6}\ m$
  • Tcp taille contractée photo : $Tcp=2.10^{-2}\ m$
  • Trp taille relâchée photo : $Trp=2{,}5.10^{-2}\ m$

Application numérique :
$Tcr=\frac{2{,}5.10^{-6} \times 2.10^{-2}}{2{,}5.10^{-2}}$
$Tcr=2.10^{-6}\ m$
$Tcr=2\ µm$

5. Le raccourcissement maximal d’un sarcomère Rs est donc de

$Rs=Trr-Tcr$

Application numérique :
$Rs=2{,}5.10^{-6}-2.10^{-6}$
$Rs=0{,}5.10^{-6}\ m$
$Rs=0{,}5\ µm$

6. Les raccourcissements de chacun des sarcomères du muscle s’additionnent.
Le raccourcissement Rm du muscle est alors

$Rm=Rs \times ns$

avec

  • Rs raccourcissement d’un sarcomère
  • ns nombre de sarcomères dans le muscle : $ns=2.10^{6}$

Application numérique :
$Rm=0{,}5.10^{-6} \times 2.10^{6}$
$Rm=1\ m$

Ce calcul est bien sûr théorique !

7. L’ATP est nécessaire pour relâcher les muscles. Or, lorsque la mort survient, l’organisme ne synthétise plus d’ATP. Alors, il ne peut plus y avoir de relâchement des muscles, c’est la rigor mortis.

8. Au bout d’un certain temps, les processus de décomposition du corps détruisent les liaisons à l’intérieur du muscle : la rigor mortis disparaît.



Dans la même rubrique