La mention européenne au baccalauréat
Article mis en ligne le 28 novembre 2018

par F. Touihrat

 Textes officiels

Extrait de la charte des langues dans l’académie de Grenoble

  • Parmi les cinq activités langagières définies par le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues, les activités langagières relatives à l’oral (parler en continu, converser, écouter) prendront le pas sur les activités langagières relatives à l’écrit. Ces dernières ne seront pas négligées pour autant.
  • La SELO favorise les moments de pratique intensive des activités langagières. Pour ce faire il est fait appel à la plus grande variété de ressources documentaires authentiques en lien avec les programmes de la DNL partenaire. Les outils numériques facilitent l’accès à des ressources authentiques. Les contextes d’enseignement favorables à la pratique de langue cible seront retenus pour leur plausibilité, leur vraisemblance et leur proximité avec les réalités culturelles des pays où se pratique la langue vivante étrangère

 Examen

Tous les textes officiels relatifs à l’examen permettant d’obtenir la mention « section européenne » sur le diplôme du baccalauréat sont ici.

 Activités langagières

Le CECRL [1] identifie 5 compétences de communication, aussi appelées activités langagières. Chacune se décline en plusieurs modalités.

Les 3 activités orales sont le cœur du travail en section européenne, les 2 activités écrites restant nécessaires pour le traitement de l’information.

  • Compréhension orale -> Repérer, identifier des éléments ciblés qui permettent de construire du sens
    • Comprendre une interaction entre locuteurs natifs
    • Comprendre en tant qu’auditeur
    • Comprendre des annonces et instructions orales
    • Comprendre des émissions de radio et des enregistrements
    • Comprendre des émissions de télévision, des films, des
      reportages, etc.
  • Expression orale en continu
    • monologue suivi : décrire l’expérience (raconter, etc.)
    • monologue suivi : argumenter (élection, etc.)
    • s’adresser à un auditoire (présenter quelque chose, etc.)
  • Expression orale en interaction
    • échanger avec un locuteur natif
    • obtenir des biens et des services (acheter et vendre, échanger, etc.)
    • échanger des informations (convenir d’un rendez-vous, etc.)
    • coopérer pour faire (organiser un évènement, etc.)
    • interviewer et être interviewé (journal de voyage, carte postale, etc.)
  • Compréhension écrite : lire
    • pour comprendre une correspondance (formules d’adresse et de conclusion, modes de correspondance électronique, etc.)
    • pour s’orienter (plan de ville avec noms des rues, acronymes, abréviations, etc.)
    • pour s’informer et discuter (un rapport, un article de journal, une critique de cinéma, etc.)
    • pour faire (recettes de cuisine, notices d’utilisation avec leurs aides : logos, internationalismes, pictogrammes, images, schémas, etc.)
  • Expression écrite : écrire
    • pour faire et informer (lettres, courriels, etc.)
    • à partir de l’imagination (écriture créative)
    • écrire à partir du réel (essais, rapports, exposés)

Le niveau visé en fin de lycée, donc en section européenne, est le niveau B2 du CECRL.

Utilisateur débutant A1 Peut comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples qui visent à satisfaire des besoins concrets.
Peut se présenter ou présenter quelqu’un et poser à une personne des questions la concernant – par exemple, sur son lieu d’habitation, ses relations, ce qui lui appartient, etc. – et peut répondre au même type de questions.
Peut communiquer de façon simple si l’interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.
A2 Peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, environnement proche, travail).
Peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’informations simple et direct sur des sujets familiers et habituels.
Peut décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat et évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats.
Utilisateur indépendant B1 Peut comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de choses familières dans le travail, à l’école, dans les loisirs, etc.
Peut se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée. Peut produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers et dans ses domaines d’intérêt.
Peut raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée.
B2 Peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité.
Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l’un ni pour l’autre.
Peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.
Utilisateur expérimenté C1 Peut comprendre une grande gamme de textes longs et exigeants, ainsi que saisir des significations implicites.
Peut s’exprimer spontanément et couramment sans trop apparemment devoir chercher ses mots.
Peut utiliser la langue de façon efficace et souple dans sa vie sociale, professionnelle ou académique.
Peut s’exprimer sur des sujets complexes de façon claire et bien structurée et manifester son contrôle des outils d’organisation, d’articulation et de cohésion du discours.
C2 Peut comprendre sans effort pratiquement tout ce qu’il/elle lit ou entend.
Peut restituer faits et arguments de diverses sources écrites et orales en les résumant de façon cohérente.
Peut s’exprimer spontanément, très couramment et de façon précise et peut rendre distinctes de fines nuances de sens en rapport avec des sujets complexes.