svt-touihrat.fr
Ressources pour les SVT, la DNL SVT-Anglais et la BPH

C’est parti pour l’année 2018-2019.

Certains éléments sont déjà en ligne.
D’autres viendront au fur et à mesure de l’année.

Chapitre 12 - Activités unité 27
Article mis en ligne le 30 juillet 2019
dernière modification le 25 mai 2018

par F. Touihrat
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

 c 1 p. 213 - Variation de la glycémie

1. On sait qu’un soda contient l’équivalent de 9 morceaux de sucre, et qu’on considère qu’on boit un soda par jour.
On sait également que la ville contient 221 314 morceaux de sucre.
À combien de jours J cela correspond-il ?
J = nombre total de sucres / nombre de sucres par jour
A.N. : J = 221 314/9
J ≈ 24600 jours

À combien d’années A cela correspond-il ?
A = J/365
A.N. : A ≈ 67 ans

2. Après l’absorption d’un soda, le sucre ingéré est absorbé et passe dans le sang. La glycémie augmente.

3. Régulation ou homéostasie.

4. Après consommation d’un soda, la concentration de glucose dans le sang augmente. Afin de maintenir la (normo)glycémie, du glucose doit pouvoir être enlevé au plasma. Lors d’un jeûne, l’organisme doit pouvoir produire du glucose et libérer dans le plasma afin de maintenir la (normo)glycémie.

5. Après ingestion de saccharose, une enzyme digestive, la saccharase, hydrolyse le saccharose et sépare les deux monomères, à savoir le glucose et le fructose. Le glucose est absorbé par l’organisme, et passage dans le sang.

 c 2 p. 214 - Évolution de la glycémie

1. Augmentation de 9h00 : petit-déjeuner
Augmentation de 12h00 : déjeuner
Augmentation de 19h30 : dîner

2. Après chaque repas, la glycémie augmente et c’est normal. Si on veut connaître la glycémie « de base » de l’individu, il faut que celui-ci doit à jeûn pour que la mesure ne soit pas perturbée par une prise alimentaire.

3.

Valeur minimum observée 0,8 g/L
Valeur moyenne 1 g/L
Valeur maximum observée 1,2 g/L

 c 3 p. 214 - Contrôle de la glycémie

1. La glycémie augmente après un repas et c’est normal. On ne peut donc pas limiter l’hyperglycémie à « une glycémie élevée ». Il faut distinguer si c’est après un repas ou non.

2. Une baisse excessive de la glycémie (hypoglycémie) ou une hausse excessive (hyperglycémie) ont des conséquences sur la santé. Il est donc nécessaire que la valeur de la glycémie ne varie que peu, entre des limites définies. C’est ce que l’on appelle l’homéostasie.

3.

Après un repas riche en sucres Hyperglycémie modérée normale
Après une période de jeûne Hypoglycémie modérée normale
En milieu d’après-midi Normoglycémie

4.

Temps (min)Observations
Avant 0 Normoglycémie à 1 g/L
0-60 Augmentation de la glycémie jusqu’à 1,8 g/L
60-130 Retour à la normoglycémie
130-140 Légère hypoglycémie
Après 140 Normoglycémie

5. La régulation de la glycémie n’est pas immédiate. Ici, il faut attendre plus de 2h pour que la glycémie revienne à sa valeur normale.

c 4 p. 215 - Boucles de régulation

Le plateau de gauche représente la valeur de référence : elle est déterminée.
Dans chaque situation, l’idée est de revenir à l’équilibre :

  • en réponse à une hyperglycémie, il faut enlever du sucre du côté de Tarzan pour revenir à l’équilibre
  • en réponse à une hypoglycémie, il faut rajouter du sucre du côté de Tarzan pour revenir à l’équilibre

Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2012-2019 © svt-touihrat.fr - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.25