Chapitre 10 - Activités unité 23
Article mis en ligne le 13 mai 2019
dernière modification le 25 mai 2018

par F. Touihrat

 Activité 1 p. 179

1. Les personnages évoluent dans un milieu liquide. Dans le sang, ce milieu liquide est le plasma.

2. Les parois du « tunnel », en réalité un vaisseau sanguin, sont constitués de cellules (les cellules endothéliales dans ce cas).

3. Dans un organisme, l’eau est présente dans les cellules : eau intracellulaire et à l’extérieur des cellules : eau extracellulaire. Dans ce second cas, l’eau peut être canalisée/enfermée dans des structures tubulaire (canaux) entourées de parois fermées.

5. On fait la différence entre le volume dans lequel diffuse l’eau lourde et les volumes dans lesquels diffuse le thiosulfate. Ce qui reste correspond à l’eau intracellulaire.
Attention : le plasma sanguin fait partie du milieu extracelluaire.

Vi = Vt - Ve
A.N. : Vi = 42 - 15,5
Vi = 26,5 L

6. Le milieu intérieur est composé de l’ensemble des liquides extracellulaires, ce qui exclut le liquide intracellulaire, mais inclut le liquide dans lequel baignent les cellules (liquide interstitiel] et le plasma.

 Activité 2 p. 180

1. Entér(o) : intestin grêle + -cyte : cellule

2. L’absorption est définie comme le passage d’une molécule à travers un support L’adsorption est définie comme la fixation d’une molécule sur un support. L’absorption intestinale est définie comme le passage des nutrimentsdepuis la lumière intestinale vers le milieu intérieur.

3.Un tissu est un ensemble de cellule spécialisées remplissant la même fonction. Dans ce cas, la fonction de l’épithélium intestinal est l’absorption des nutriments.

4. Légendes dans l’ordre

  • microvillosités
  • REG
  • mitochondrie
  • appareil de Golgi
  • vésicule cytoplasmique
  • noyau

5. Les microvillosités sont des replis de la membrane plasmique qui permettent d’augmenter la surface de contact avec les nutriments présents dans la lumière intestinale.

6. Plus la surface de contact est grande, plus l’absorption est efficace.

9. Sans villosités : 9 cm
Avec villosités : 120 cm

10. L’augmentation de surface correspond au rapport entre les deux mesures précédentes :
a = 120/9
A.N. : a ≈ 13

 Activité 3 p. 182

1. On observe ici la paroi intestinale à l’échelle tissulaire (histologique). On a donc « dézoomé » par rapport à l’observation d’une cellule.
Les microvillosités sont à peine visibles.

3. Une seule couche de cellule constitue ce tissu qui est au contact du milieu extérieur. C’est donc un épithélium unistratifé.

4. Les villosités intestinales sont des replis de l’épithélium. Elles permettent d’augmenter d’un facteur 10 la surface de contact avec les nutriments de la lumière intestinale. Elles sont constituées de cellules (entérocytes en particulier) qui forment une couche unicellulaire.

5. sur cette image (qui en encore plus « dézoomée » que celle de la figure 5), une valvule connivente est un des 2 grands replis, tandis que les villosités sont les tous petits replis. Les microvillosités ne sont pas visibles.

6. La surface « lisse » est de 0,56 m2.
D’après les documents et les autres questions

  • les microvillosités augmentent la surface d’un facteur 13
  • les villosités augmentent la surface d’un facteur 10
  • les valvules conniventes augmentent la surface d’un facteur 2

D’où la surface réelle est

Sr = Sl x 13 x 10 x 2
Sr = Sl x 260
A.N. : Sr = 0,56 x 260
Sr ≈ 145 m2

 Activité 4 p. 183

1. Légendes à gauche

  • Entérocytes
  • Chylifère central
  • Capillaires sanguins

Légendes à droite

  • Villosité
  • Artériole
  • Veinule

2. La figure 7 présente un repli de l’épithélium intestinal et contient un chylifère central et des capillaires sanguins. on est bien au niveau de la paroi de l’intestin grêle.

3. D’après l’activité 1, on pourrait dire que ces liquides appartiennent au milieu intérieur : le plasma sanguin et la lymphe.

4. Le grand nombre des capillaires et la faible distance entre le sang et la lumière intestinale sont deux caractéristiques structurales qui favorisent la fonction d’absorption des nutriments.

5. Légendes à gauche

  • Veine cave supérieure
  • Foie
  • Veine porte hépatique
  • Intestin grêle

Légendes à droite

  • canal thoracique
  • chylifère intestinal
  • artère mésentérique

7. Un nutriment absorbé par une veinule intestinale va remonter vers le foie par la veine porte hépatique, puis rejoindre la veine cave inférieure, et enfin arriver au cœur, d’où il va pouvoir être distribué dans tout l’organisme.
Un nutriment absorbé par un chylifère va remonter directement vers le cœur par le réseau lymphatique : chylifère puis canal thoracique, avant d’être reversé dans le sang au niveau de la veine sous clavière gauche, laquelle rejoint la veine cave supérieure.

8. La circulation de la lymphe se fait à sens unique depuis la chylifères centraux dans les villosités, où elle se forme par collectage du liquide interstitiel, puis est reversé dans la circulation sanguine.

 Activité 5 p. 184

L’eau se déplaçant par osmose, du milieu le moins concentré vers le milieu le plus concentré.
Au début du tube digestif, le bol alimentaire est plus concentré que le milieu intérieur, l’eau sort donc de l’organisme, ce qui contribue à diluer le bol alimentaire.
Plus les nutriments sont absorbés dans les intestins, moins le contenu du tube digestif devient concentré. L’eau rentre donc dans le milieu intérieur, ce qui contribue à la déshydratation des fécès.

 Activité 6 p. 185

1. Théoriquement, le glucose devrait circuler du milieu le plus concentré vers le milieu le moins concentré (cf. sens du gradient). Donc, le glucose devrait sortir du cytoplasme des entérocyte pour rejoindre la lumière intestinale et le sang.

2. Le déplacement théorique du glucose (question 1) ne permettrait pas son absorption au niveau intestinal. Or on nous dit que le glucose est bien absorbé. Ce qui signifie qu’il circule du milieu le moins concentré (lumière) vers le milieu le plus concentré (cytoplasme). Ceci ne peut pas se faire par diffusion. Il doit donc y avoir un autre mécanisme d’absorption du glucose.

3. Le glucose passe de la lumière intestinale au cytoplasme de l’entérocyte alors qu’il est moins concentré dans la lumière intestinale. Cela est rendu possible grâce à un transport actif qui permet au glucose de pénétrer dans le cytoplasme en utilisant de l’énergie (ATP). Le glucose va alors passer spontanément dans les liquides circulants qui contiennent moins de glucose que l’entérocyte.

4. Le glucose étant absorbé dans le sang, il passe nécessairement par le foie avant de rejoindre la circulation générale (cf. fig. 8). Le foie peut donc jouer un rôle de régulation.

 Activité 7 p. 185

1. La membrane des cellules étant constituée de lipides, les lipides absorbés au niveau de l’intestin peuvent la traverser. Ils pénètrent donc directement dans le cytoplasme.

2. Les lipides ne sont pas miscibles avec l’eau, ils ne peuvent donc rejoindre directement le sang.

3. Les chylomicrons sont constitués de lipides recouverts de protéines. Or les protéines sont solubles dans l’eau. Les chylomicrons le sont donc aussi, puisque les lipides ne sont alors pas au contact direct de l’eau.

4. Les chylomicrons sont trop gros pour traverser la paroi des capillaires sanguins. Ils ne peuvent donc pas être absorbés par le sang au niveau des microvillosités. En revanche, ils peuvent traverser la paroi des chylifères. Ils sont donc absorbés par la lymphe, qui les transporte jusqu’au sang.

5. Les nutriments issus de la digestion des lipides entrent dans les entérocytes
par diffusion à travers la membrane plasmique. Ils s’associent à des protéines pour former mes chylomicrons. Ces derniers entrent dans la lymphe, puis rejoignent le sang.

6. Après un repas, la lymphe est riche est riche en chylomicrons (en lipides), ce qui lui donne son aspect lactescent.
Cf. les expériences de Claude Bernard et Dastre sur les lapins.

7. Une cause possible est une trop faible sécrétion de bile. Les lipides ne sont pas correctement émulsionnés dans l’intestin grêle, donc leur digestion se fait mal.
Une autre cause possible est un problème d’absorption au niveau de la paroi intestinale.



Dans la même rubrique