svt-touihrat.fr
Ressources pour les SVT, la DNL SVT-Anglais et la BPH

C’est parti pour l’année 2018-2019.

Certains éléments sont déjà en ligne.
D’autres viendront au fur et à mesure de l’année.

Chapitre 11 - Activités Unité 26
Article mis en ligne le 30 juillet 2019
dernière modification le 30 mai 2018

par F. Touihrat
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

 c 1 p. 205 - La coagulation sanguine

1. En cas de morsure par la Vipère fer de lance, le sang coagule très rapidement dans le système vasculaire, et ne peut donc plus circuler.

2. Pour réaliser certains examens sur le sang prélevé (par exemple une NFS), il faut que le sang reste liquide.

3.

  • Piqûre de moustique : le sang ne doit pas coaguler pour que le moustique puisse l’aspirer. La salive du moustique contient un anticoagulant
  • Prise de sang : cf. question 2. Dans ce cas, on effectue le prélèvement dans un tube qui contient un anticoagulant, par exemple de l’héparine
  • Rasage : en cas de coupure accidentelle, on souhaite que le sang coagule rapidement pour interrompre le saignement

 c 2 p. 206 - Plaquettes et coagulation

1. Légendes dans l’ordre

  • Thrombocytes
  • Plasma
  • Hématies

2. Hyperthrombocytose : augmentation anormale du nombre de plaquettes.
Thrombopénie : diminution anormale du nombre de plaquettes.

3. En cas de NFS établie sur un échantillon traité à l’EDTA, on peut sous-estimer le nombre de plaquettes.

4. Si le nombre de plaquette est sous-estimé, on peut diagnostiquer une thrombopénie alors que ce n’est pas le cas.

 c 3 p. 207 - Comparaison plasma-sérum

Le sérum s’obtient après coagulation. La différence par rapport au plasma est que le sérum ne contient plus de fibrinogène puisque celui-ci a été transformé en fibrine, laquelle intervient dans la formation du caillot.

 c 4 p. 207 - Étude des ions du plasma

1. La concentration totale en ions C est la somme des concentrations de chacun des ions.
C = 298,7 mmol/ℓ
C ≈ 300 mmol/ℓ

2., 3. et 8.
Vous êtes censées savoir calculer un pourcentage. On ne vous donnera pas toujours la formule !

IonsConcentration (mmol/ℓ)PourcentageImportance quantitativeNom de la mesure
Sodium Na+ 140 46,7% 1 Natrémie
Potassium K+ 4 1,3% 5 Kaliémie
Calcium Ca2+ 2,5 0,8% 6 Calcémie
Magnésium Mg2+ 24 8,0% 4 /
Chlorure Cl- 100 33,3% 2 Chlorémie
Phosphate PO43- 1,2 0,4% 7 Phosphatémie
Hydrogénocarbonate HCO3- 27 9,0% 3 /

4. Cation : Sodium Na+
Anion : Chlorure Cl-

5.

Identique Supérieure Inférieure

6. Fig. 7 : Plasma isotonique du cytoplasme de l’hématie.
Fig. 8 : Plasma hypertonique par rapport au cytoplasme de l’hématie.
Fig. 9 : Plasma hypotonique par rapport au cytoplasme de l’hématie.

 c 5 p. 209 - Étude des lipides du plasma

1. Les lipides, dont le cholestérol, ne peuvent être transportés directement parle plasma, dans lequel ils ne sont pas solubles (chapitre 10). Les HDL et les LDL sont des lipoprotéines qui permettent de solubiliser le cholestérol.

2. La fixation de cholestérol dans les parois des artères conduisent à leur étrécissement (sténose). Le sang ne peut alors circuler correctement.

3. Les LDL sont la forme de cholestérol transportée par les artères, jusqu’aux tissus. Un excès de cholestérol tend alors à provoquer la pathologie décrite par le document 6. On parle pour cela de mauvais cholestérol de façon imagée.

4. Une diminution de l’apport alimentaire de lipides fait baisser la quantité de cholestérol dans le plasma.

5. L’hypercholestérolémie est un taux sanguin de cholestérol anormalement élevé.


 c 6 p. 210 - Maintien de l’homéostasie

1. Le maintien de l’homéostasie est important

  • pour la concentration des ions dans le plasma car cela permet de maintenir une osmolarité compatible avec la vie et les fonctions cellulaires. En cas de déséquilibre, il pourrait par exemple y avoir hémolyse
  • pour la concentration en cholestérol car cela permet de maintenir un métabolisme du cholestérol correct. En cas d’hypercholestérolémie par exemple, il apparaît un risque non négligeable d’athérosclérose.

2. La température est un paramètre interne de l’organisme qui doit rester constant. Son augmentation entraîne un changement dans la structure de l’enzyme. Les réactions nécessaires à la vie s’arrêtent.

3. La coagulation permet de boucher une plaie de petite ou moyenne importance. Elle permet donc de maintenir le volume sanguin en évitant une hémorragie.


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2012-2019 © svt-touihrat.fr - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.25