Chapitre 4 - Exercices
Article mis en ligne le 13 novembre 2018

par F. Touihrat

Vrai ou Faux ?

1. VRAI (si l’on assimile le plongeon à une chute volontaire)

2. FAUX —> une hernie discale est la saillie du disque intervertébral hors de la colonne vertébrale ou dans le canal rachidien.

3. VRAI

4. FAUX —> une lésion de la moelle épinière en C2 entraîne l’arrêt des automatismes cardiaque et pulmonaire, donc la mort.

5. VRAI

6. FAUX —> Un traumatisme médullaire peut entraîner une paraplégie (bas du corps).

7. FAUX —> Une section médullaire ne peut pas régénérer.

8. VRAI

9. FAUX —> Un tétraplégie est une paralysie définitive des 4 membres. Une paraplégie est une paralysie définitive des membres inférieurs.

10. VRAI


Exercice 1

1. Cf. figure 5 page 79

2. La substance grise contient les corps cellulaires des neurones composant les fibres nerveuses. La substance grise existe sous forme de petits amas gris à l’intérieur du cerveau ou elle est principalement externe (cortex) et elle est interne sous la forme d’une aile de papillon dans la moelle épinière.

3. La substance blanche est consitutée des fibres nerveuses.

4. Les centres nerveux sotn entourés par 3 méninges : la pie-mère la plus interne, l’arachnoïde, la dure-mère la plus externe.

5. C’est le liquide céphalo-rachidien, on le ponctionne en-dessous de L3 dans l’arachnoïde, sans risque de léser la moelle épinière.


Exercice 2

  • 1, 5 et 6 sont en rapport avec l’IRM
  • 3 est en rapport au scanner
  • 4 est fausse
  • 2 est en rapport avec un autre examen

Exercice 3

Voir tableau des techniques.


Exercice 4

1. Coupe sagittale de l’encéphale

2.

  1. Méninges
  2. Cortex cérébral
  3. Ventricule cérébral
  4. Cervelet
  5. Bulbe rachidien
  6. Moelle épinière

3. Le cerveau

4. Le cortex cérébral, partie corticale superficielle des hémisphère cérébraux, présente une surface très plissée (les circonvolutions) en rapport avec ses nombreux rôles fonctionnels.

5. Une hémiplégie est une paralysie d’une moitié gauche ou droite du corps.

6. La lésion du cortex moteur droit produit une paralysie de la partie gauche du corps, cela signifie que dans le trajet des fibres motrices qui partent du cortex et qui descendent dans la moelle épinière, il y a un croisé des fibres nerveuses.


Exercice 5

1.

Lombalgie lomb(o) : région lombaire -algie : douleur Douleurs dans la région lombaire
Antalgique ant(i) : contre -algie : douleur Traitement contre la douleur
Scoliose Déformation latérale de la colonne vertébrale, en S
Discopathie disc(o) : disque intervertébral -pathie : pathologie Pathologie d’un disque intervertébral
Sciatalgie sciat(o) : nerf sciatique -algie : douleur Douleur siégeant le long du nerf sciatique (névralgie)
Hernie discale Saillie du disque intervertébral hors de son emplacement normal (entre les corps vertébraux) pouvant comprimer la moelle épinière ou les racines rachidiennes

2. On voit sur la figure 5 le glissement d’un disque (hernie) qui comprime les racines rachidiennes des nerfs sciatiques sortant par le trous de conjugaison entre L4-L5 et L5-S1 et provoque la sciatique.

3.

Facteur inéluctable
Âge
Facteurs évitablesMoyens de prévention
Effort mal préparé

Sédentarité

Posture de sécurité

Renforcement de la musculature lombaire

Exercice physique adapté

Vibrations

Position assise prolongée

Port d’une ceinture de renfort lombaire

Changement de poste de travail

Poids Perte de poids

4.
Remarque : un traitement étiologique est un traitement qui traite les causes de la pathologie, par différence avec un traitement symptomatique, qui traite les symptomes, sans traiter les causes elles-mêmes (par exemple, un antalgique traite la douleur, mais ne soigne rien).

Le traitement étiologique est anti-inflammatoire. On prescrit également du repose afin de limiter les sollicitations mécaniques sur le disque.


Exercice 6

1. Une fracture du rachis peut concerner une ou plusieurs parties d’uen vertèbre ou de plusieurs vertèbres et entraîner une déstabilisation importante de la colonne et des lésions nerveuses si celle-ci est grave.

Névralgies névr(o) : nerf -algie : douleur Douleurs siégeant le long d’un nerf
Paresthésies par(a) : contre, diminution -esthésie : sensation Troubles de la sensibilité
Kinésithérapie kinés(i)(o) : mouvement -thérapie : soin, traitement Traitement par les mouvements musculaires

2. Les séquelles (lombalgies, névralgies, paresthésies) au niveau des membre inférieurs sont liées à sa fracture mais également à l’atteinte des nerfs sciatiques.

3. Ces précautions (matelas-coque et hélicoptère permettant de limiter les vibrations lors du transport) visent à ne pas risquer de lésions médullaires si des fractures vertébrales hautes existaient (ce qui n’est pas le cas chez Jean-Marc).

4. Le traitement d’ostéosynthèse consiste en une plaque vissée dans les vertèbres L4 et L5 et le sacrum (S1, S2) afin de stabiliser la charnière lombo-sacrée. La moelle épinière s’arrêtant dans le canal rachidien au niveau de L2, il n’y a aucune conséquence de la présence de la prothèse sur ce centre nerveux. La queue de cheval peut s’accommoder de la présence des vis.



Dans la même rubrique